Home

Biographie

Artiste autodidacte, née en 1969 à Rome où elle vit et travaille.

Elle a commencé à peindre très jeune en se consacrant à l’étude des grands maîtres du passé tels que Artemisia Gentileschi, Angelika Kauffmann, Pablo Picasso, Salvador Dalì et William Gainsbourough.

Ses œuvres sont réalisées dans un style surréaliste défini par elle-même «Surréalisme Post-Moderne Quantique» et racontent une double nature de l’être: la mortelle et l’éternelle.

Elle utilise un langage très souvent symbolique, en se référant aux règles du classicisme dans une recherche constante d’Harmonie à transmettre à l’observateur.

Depuis 1998, elle collabore avec le mouvement artistique «Realismo Quantico» (Réalisme Quantique) né dans la ville de Rome, exposant plus de 1000 œuvres.

En 2002, elle a commencé à fréquenter l’atelier de l’artiste Ezio Farinelli où elle a perfectionné et augmenté ses habilités en ce qui concerne la technique de peinture.

En 2009, elle est devenue membre du Comité Artistique de l’association VersOltre en tant que Vice-président et enseignant de l’école d’art.

En 2015, elle est devenue Président de l’association Arte Quantica (Art Quantique).

Avec son art, elle participe au projet de coopération internationale Bits of Future: Food for All, qui vise à soutenir les pays les plus nécessiteux, par le biais d’une technologie innovante (HYST).

Expositions

  • Octobre 2019 – en collaboration avec l’association Arte Quantica, participe à l’exposition « Transparences » auprès de l’espace d’exposition VersOltre, Rome;
  • Juin 2018 – elle participe à l’exposition « Espace des mondes carrés » auprès de la galerie Arte Quantica, Rome;
  • Décembre 2017 – elle inaugure son exposition ‘Les Anges‘, auprès de l’espace d’exposition « Mistica » à Rome. Lors de l’événement l’artiste donne 13 œuvres à l’Association Volontari Capitano Ultimo;
  • Mars 2017 – en collaboration avec l’association Arte Quantica, participe à l’exposition ‘Écume Quantique‘ auprès de l’espace d’exposition VersOltre, Rome;
  • Août 2016 – elle participe à l’exposition «Falcolandia» à l’espace d’exposition «La Mistica» à Rome;
  • Juillet 2015 – elle participe à l’exposition ‘Pont entre les Continents‘ à la « Triennale de Milano » (Salon d’Honneur);
  • Août 2014 – elle expose ses œuvres à Cinecittà World, Rome;
  • Juillet 2013 – elle participe à l’exposition «Riflessioni d’arte: colori, forme, emozioni» (Réflexions de l’art: couleurs, formes, émotions) à la galerie Aedes, Terminillo;
  • Février 2012 – elle expose dans la Galerie Monti & Co. à Rome;
  • Décembre 2011- elle participe à l’exposition « Art on stage » (Art sur scène) auprès du centre culturel Elsa Morante, Rome;
  • Septembre 2011 – elle participe à l’exposition « Forever Young Energy » auprès de l’Auditorium du Massimo, Rome;
  • Juin 2011 – elle participe à l’exposition collective «Una strada verso l’Oltre» (Une voie vers l’Au-delà) au Palais Municipal de Cerveteri, Rome;
  • Mai 2011 – elle expose ses œuvres à l’espace d’exposition Scuderie Estensi Tivoli, Rome;
  • 2011 – elle participe à l’exposition ‘Interaction‘ auprès de l’espace d’exposition VersOltre, Rome;
  • 2011 – en collaboration avec l’Association Arte Quantica, elle participe à l’exposition ‘Mondes Carrés‘ auprès de l’espace d’exposition VersOltre à Rome;
  • 2006 – elle participe à l’exposition « La Passiflora » (La Passiflore) auprès du Jardin Botanique de Rome.

L’Univers de Barbara Peonia, et de Giandomenico Cammarata

Nous rencontrons rarement des artistes capables de transcender la matière jusqu’à la rendre partie et conscience de son Essence. Le temps s’arrête dans des mondes surréalistes pleins de significations stratifiées dans des symboles qui font écho à des symétries quantiques avec des effets poétiques et d’émotions profondes.
L’Absolu et l’être vivent au bord d’un étreinte éternelle que l’artiste photographie avec des prises et des images inattendues, tout en faisant preuve d’une vision Adamantine pleine de pureté primordiale.
La lumière se comporte de manière inattendue, en créant une difficulté perceptive dans l’esprit des observateurs, de sorte qu’ils se retrouvent immédiatement plongés dans l’univers de l’artiste en perdant complètement l’orientation.
Digne héritière du Surréalisme, dont elle a saisi les enseignements, les plus profonds, elle se projette rapidement dans les parcours, jusqu’à présent peu explorés, des Univers Quantiques.

L’Œuvre de Barbara Peonia, et de Giandomenico Cammarata

Barbara Peonia, pendant sa carrière n’est pas nouvelle d’aborder des thèmes iconographiques classiques avec son langage de plus en plus enclin à inclure des techniques de peinture provenant de différentes expériences artistiques.
Dans cette série d’œuvres, nous trouvons des rappels à chaque phase de la recherche de l’être et à la présence Divine ou Spirituelle constante dans son parcours.
Les stratifications de couleur, qui dans certaines œuvres semblent identifier le tourbillon des passions qui se brisent sur les masques explosés, dans d’autres œuvres entourent les êtres angéliques en leur donnant des attributs Spirituels. En tous cas, la couleur est utilisée de la manière la plus appropriée aux circonstances que l’on veut faire émerger, tout en faisant preuve de maîtrise technique et au même temps d’une grande sensibilité d’exposition.
Le noir est utilisé pour créer des lignes de connexion entre l’être et le Divin, devenant parfois des vers et des phrases, parfois une ligne d’un horizon où des Levers et des Coucher de soleil Absolus font assumer au temps et à l’espace des connotations illusoires utiles à être vues pour ce qu’ils sont.
La conscience du trait est indiscutablement omniprésente et ne laisse aucun doute à qui observe attentivement en désorientant l’esprit en le faisant taire. Cette condition intérieure, en soi, rend l’expérience des observateurs digne d’être vécue.
Sans aucun doute, nous sommes confrontés à une artiste qui a pleinement mûri son style et qui se prépare à nous donner des émotions intérieures que seulement des artistes avec la A majuscule ont su nous donner.